Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
"un mot tard sur tout"

"un mot tard sur tout"

observez moi je suis un livre ouvert,mais quel que soient vos opinion lâchez vous et commentez,j'ai parfois l'impression d'être seul ici :

je ne crois pas aux liens du sang

je ne crois pas aux liens du sang ou de la chair
c'est vrai ,c'est une idée reçue on dit qu'une mère ressent la chair de sa chair ,on dit aussi mon sang ne saurait mentir .mais s'il y avait un echange a la naissance ,malgré l'intuition feminine,je ne pense pas qu'une mère sur cent s'en apperçoive,a moins d'une grossiere erreur du genre:une autre couleur de peau,ou cheveux crepu ou blond pour un brun ect...
Tout ce préambule pour parler ce soir de mon père .Père biologique ou administratif,père naturel ou père adoptif . Si le mot "père biologique" veut dire élevé au grains ,ce fut le cas car issu d'un millieu paysan .je l'ai toujours considéré comme mon seul et vrai père .
Quand je vois tant de gens né sous x,ou d'orphelins, ou d'adoptés, mettre tellement d'ardeur a rechercher leur père naturel .Il mettent ensuite tellement d'obstination a renier leur famille d'acceuil ou d'adoption .Dans mon coeur je me sens étranger a toutes ces pratiques
maintenant mon père je l'aime et je le respecte pour tout ce qu'il a enduré de ma part,et pour tous les efforts qu'il a du faire pour m'eduquer ,et aussi pour m'absoudre .Je veux evidement parler de mon père sur le papier ,l'autre n'ayant pas daigner assumer ses actes quand ma mère étais jeune . Dans la campagne,quand les terres ne suffisent pas a nourir tous les enfants ,il faut que plusieurs d'entre eux se sacrifient pour aller travailler a la ville,autre solution s'engager dans l'armée ou etre fonctionnaire.
Les frères de mon père ,j'en ai connu trois : un resté a la ferme avec sa femme et le père de sa femme (jean)un autre tenais une épicerie et faisait des tournées avec son tube ciroên (louis)le troisieme fut employé des ptt ou facteur a belfort (andré)Mon père eut d'autres frères soit mort en couche ou peu de temps après .Donc mon père lui s'engagea dans les c. r. s il fallait faire vivre cette famille ,a cette époque les efforts a faire me paraissent plus dur que ce que les jeunes d'aujourd'hui accepteraient. Gardé par mes grands parents pendant que ma mère demarrait comme employée au ptt a strasbourg mon père lui étais souvent en deplacement
etant chauffeur dans les c r s a plombierre .il aurait certainnement préféré etre cultivateur ,mais pris au dépourvu il a su décider .Son éducation lui a appris a se sacrifier pour sa femme et ses enfants .quand plus tard il eu un jardin il prévoyait toujours plus qu'il n'en fallait en patates en salades haricots petit pois ainsi que les fruits ect....
une annecdote :je n'ai jamais vu mon père prendre un bon morceau dans la viande il se servait le dernier et prenait toujours le morceau le plus gras ou les cotes pour le pain il finissait toujours le rassi en premier en vieillissant cette pratique ne s'est pas attenuée au contraire
Son métier il n'en parlait pas beaucoup.Respectueux de la hierarchie ,il acceptais les ordres,mais j'ai quand même senti qu'il ne partageait pas toujours l'opinion générale du millieu policier . Plus tard quand je l'ai questionné sur l'indochine ou l'algérie,les réponses etaient plutôt évasives ennuyées .je pense qu'il étais deçu des decisions gouvernementales
pour ses collègues il avait un surnom "baodaille" c'etais le( bao)je n'ai jamais su ce que cela voulais dire .il disait les "niakouées" pour les femmes indochinoises ,mais pour lui c'etais affectueux Rien sur la guerre d'algérie ou il a été envoyé pour le maintien de l'ordre coincé entre l'armée dissidente ,le "f l n"et les fellagah le role des crs etait assez compliqué et etre d'astreinte pour garder ben bella a provin ou en deplacement pour maintenir l'ordre a alger il ne devait pas aimer ça , il ne s'est jamais prononcé sur le racisme,mais catholique par formation et par supertition au cas ou ,il pensais qu'on etais tous frère mais sans le dire , il ne voulais heurter personne et par consequent n'en parlait pas .D'opinion gauliste sans plus ,en 39 45 il etais chauffeur de chars dans la division a "leclerc" puis chauffeur dans les c r s il m'a sans doute légué ce gout de conduire .
la communication ce n'etais pas son fort,et quand il ne comprenait pas il disait " c'est de la connerie"c'etais sa façon de ne pas aborder un sujet qu'il ne maitrisait pas,et ceux ci etaient assez nombreux .En general pour lui quand on n'arrive pas a trouver d'explications ,alors on ne se pose pas la question et le problème est réglé .
Il se sentais inférieur aux intellectuels ,qu'il ne comprenait d'ailleur pas;C'est vrai qu'en mai 68 il était pltôt de l'autre coté
Voila je ne suis pas comme mon père qui est mort maintenant ,mais il a detint sur moi et j'ai compris sa façon de voir (le boulot avant le plaisir, quand on fait un travail on ne devie pas avant d'avoir atteint son objectif ,il avait une moralité indefectible, une obéissance et un respect des institutions" l'ecole,la police,et même un peu l'eglise par supertition"
Je n'ai pas su transmetre la même education a mes enfants ,peut etre ai je eu tort .
Peut etre que les sociétés democratiques et liberticides evoluent vers une sorte de laxisme en matiere de tansmition de l'education familliale ,et de plus en plus de liberté menne a de moins en moins de respect etn d'obéissance
Enfin ce n'etais pas le debat,mais par ces quelques mots ,j'ai rendu hommage a mon père que je n'ai pas suffisement compris et aimé
bonne nuit et a bientôt

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article